Égypte

La centrale électrique de Damiette, Égypte

En 2014, le nouveau gouvernement égyptien a mis en œuvre un important plan industriel et de développement des activités économiques soutenu par un grand projet national de production d’énergie électrique, avec pour objectif d’accompagner et de promouvoir la croissance et l’expansion économique.



La centrale de Damiette, située au nord-est de l’Égypte, sur la côte méditerranéenne, à proximité du canal de Suez, fait partie de ce nouveau plan d’expansion économique et, avec un accroissement de 500 MW de production d’électricité, participe au plan national de consolidation de production énergétique.

En effet, d'ici l’année prochaine, le gouvernement a prévu de créer de nouvelles centrales, pour une augmentation totale de production d’énergie d’environ 10 000 MW.

Cette nouvelle centrale de Damiette, à laquelle Marly a fourni 22 pompes immergées, est composée de 4 nouvelles turbines à gaz d'une puissance de 125 MW chacune, qui viennent compléter les quatre turbines existantes pour une production totale d’environ 900 MW.


La photo ci-dessus présente, en arrière-plan, les 4 turbines existantes et, au premier plan, 3 des 4 nouvelles turbines qui viennent d’être installées.

Dans ce projet, Marly a fourni 22 pompes immergées de 8”, réalisée en acier inoxydable lié de type « Super Duplex ».

Le modèle de la pompe fournie est de type « E8C/2R », avec des roues semi-axiales, couplée à un moteur de 6” d’une puissance de 12 HP. Le moteur est également entièrement réalisé en acier « super duplex » et il est aussi disponible avec les bobinages du type « Pe2+Pa ».

La pompe assure un débit de 80 m3/h à une hauteur de 30 m. Le liquide est une eau souterraine à teneur élevée en chlorure de sodium.

L’exigence selon laquelle toutes les pièces de l’électropompe sont en acier super duplex repose sur le fait que la centrale est située à quelques centaines de mètres de la côte de la mer, par conséquent d’importantes infiltrations d’eau sont prévues dans la nappe souterraine.

La mission des pompes immergées Marly est de pomper l’eau saumâtre souterraine et de la stocker dans les 3 conteneurs figurant sur la photographie ci-contre.

Cette eau sera traitée dans la station d’épuration afin de retirer les minéraux agressifs (chlorure de sodium) présents. Après « épuration », l’eau sera utilisée pour refroidir les turbines à gaz de la centrale. L’eau collectée, après le cycle de refroidissement, sera acheminée via des galeries souterraines et utilisée pour l’irrigation agricole et d’espaces verts publics.

Phases d’installation des pompes immergées dans les puits

 

Les puits ont une profondeur d’environ 170 mètres et sont dotés d’un double coffrage, en acier sur le diamètre extérieur et en technopolymère sur le diamètre intérieur, où la pompe sera descendue.

Les pompes sont descendues à une profondeur d’environ 50 mètres, s’agissant du niveau statique de l’eau, et à environ 2 mètres du sol. En phase de descente, la pompe est dotée d’un capteur de niveau hydrodynamique, qui maintiendra le niveau du liquide dans le puits afin d’éviter que la pompe fonctionne avec un niveau d’eau trop bas.

 

Les phases finales de l’installation prévoient le contrôle des performances de la pompe avec les instruments de détection de la pression et du débit installé sur une conduite de refoulement mobile.

Ces pompes alimenteront les conteneurs avec un débit total de 1 700 m3/h et fonctionneront 24h/24. Les 22 pompes seront alimentées par des dispositifs « VFD » pour le fonctionnement des pompes à vitesse variable, de manière à garantir une régulation du liquide de refroidissement très précise et ponctuelle.